Coup de projecteur sur les alliés des jardiniers

Guêpes, perce oreilles, ou larves de coccinelles… Savez-vous que ces insectes sont très utiles pour combattre les insectes nuisibles qui occupent votre jardin ? Mais qui sont ces insectes appelés « les auxiliaires» ? Comment peut-on les attirer dans nos jardins ? D’après le site futura-science.com, « les plantes cultivées subiraient entre 20 et 40 % de pertes avant récolte, dues à des ravageurs »


La lutte biologique, qu’est-ce que c’est ?

Il existe deux luttes contre les ravageurs de jardins : la lutte chimique qui consiste à ajouter une dose importante de pesticides dans son jardin pour détruire les insectes tout en polluant ses plantations et cultures, et la lutte biologique. Comme nous l’explique Econo-ecolo.org « La lutte biologique est une méthode visant à protéger ses cultures et plantes au jardin d’une façon efficace et respectueuse de l’environnement : utiliser les prédateur naturels des insectes ou parasites. »

En effet, certains insectes comme les pucerons détruisent les plantations. Pour combattre ces insectes de façon naturelle et responsable, il est possible d’intégrer des insectes auxiliaires dans son jardin tels que les coccinelles et les guêpes qui se nourriront des premiers insectes.

Cette nouvelle technique de lutte permet de supprimer les risques liés à la respiration et à la manipulation de produits chimiques mais aussi de cultiver des plantes moins fragilisées par les insectes nuisibles.
Le seul risque peut être qu’un insecte auxiliaire s’attaque à un hôte ou à une proie inattendue. Il faut de ce fait bien se renseigner avant d’intégrer de nouveaux insectes auxiliaires dans son jardin.

Les insectes auxiliaires

D’après le site Ecopédia : un insecte auxiliaire est « un insecte qui a un effet bénéfique pour l’environnement de l’homme dans la mesure où il lutte efficacement contre les insectes destructeurs des végétaux que consomme l’être humain ou dont il fait usage. »

Les auxiliaires sont majoritairement des insectes entomophages, des acariens entomophages ou parasites.

Qui sont ces insectes ?

Les coccinelles
Cet insecte coléoptère carnassier est l’insecte auxiliaire le plus connu de tous. Il se nourrit de pucerons généralement, mais certaines espèces s’attaquent également aux acariens et aux cochenilles.

Les guêpes
Les guêpes sont très utiles pour le jardin. Elles peuvent capturer plus de 1500 pucerons durant leurs quelques semaines de vie. Pour attirer les guêpes, le site Terrevivante.org conseillent aux jardiniers de semer du fenouil.

Le perce oreille
Cet insecte fuit la lumière. Il aime se poser sous des écorces ou des pots de fleurs le jour, et va chercher sa nourriture la nuit. Il se délecte essentiellement de pucerons et de psylles.

Les chrysopes
D’après www.jardinage.net, les larves de chrysopes sont « de redoutables chasseurs de pucerons, de cochenilles, de thrips, d’aleurodes, de psylles, d’œufs de chenilles, d’acariens, et autres indésirables qui ravagent les plantes»

Les pemphrédons
Ces insectes apprécient les tiges remplies de moelles tendres ou creuses. Ils paralysent les cicadelles (insectes qui se nourrissent de la sève des arbres) et les pucerons pour nourrir leurs larves.

Le carabe
Le carabe se nourrit d’escargots et de limaces. Il se loge dans les herbes sauvages, sous les souches de bois et les pierres. La plante de la phacélie attire particulièrement les carabes.

L’aphidius
L’aphidius s’attaque principalement au puceron vert de la tomate, au puceron de la digitale, et au puceron vert du pêcher. La femelle pond ses œufs dans l’abdomen du puceron. Les larves se nourrissent ensuite du contenu des pucerons, en les transformant en momies brûnes à or.

Le syrphe
Les larves de syrphe sont aphidiphages, c’est-à-dire qu’elles se nourrissent de pucerons. D’après le site « la nature.fr » ,elles ont un développement d’environ 10 jours et peuvent ainsi dévorer de 400 à 700 individus durant leur période larvaire.

Comment attirer ses insectes dans mon jardin ?

Pour que ces insectes s’installent dans votre jardin, il existe plusieurs solutions.

Tout d’abord, bannir les insecticides et les engrais chimiques. Cela va s’en dire !

Les hôtels à insectes sont aussi un excellent moyen d’attirer des insectes auxiliaires près de chez soi. Ces mini « maisons » sont constituées de différents compartiments. Selon les insectes que vous souhaitez attirer dans votre jardin, renseignez-vous sur leur lieu de vie, et remplissez un compartiment de votre hôtel à insectes à partir de ces matériaux. Si vous souhaitez attirer des carabes par exemple, disposez des souches de bois ou des pierres dans votre hôtel pour faciliter leur venue.

En aménageant un pré fleuri près de votre jardin, vous augmenterez également la chance d’accueillir ces insectes sur votre terrain. Pour cela, Simply Green vous propose des mini-kits événementiels de fleurs sauvages qui vous permettront d’aménager un terrain propice à accueillir ces hôtes utiles.

Leave a Reply

*